#LaGrandeIncompréhension

En pleine crise des #GiletsJaunes voilà que sur le plateau de David Pujadas a eu lieu une grande explication, car par principe comme cette crise ne pouvait être due, a l’origine, que par un mal entendu de la part du peuple sur les bonnes inventions du gouvernement, un cours sermon s’imposait… Donc, pour défendre l’état, le modèle techno-liberale, il fallait un vrai technophile, un Pape de l’intelligence artificielle, désirant la mort de la mort, prédisant la défaite du cancer, un soldat de la guerre des intelligences, un homme qui en savait …  

Ce mec-là, Laurent Alexandre, n’a pas compris que l’effondrement de notre civilisation tout comme celle de la biodiversité ne permettra jamais le développement d’une industrie aussi énergivore que celle dont il rêve. Il n’a compris que l’investissement qu’il faudrais faire, c’est plutôt dans les technologies dites du Low-Techs très économe en énergie, qu’il fallait investir dans l’Agroécologie, et surtout la permaculture qui sont a l’opposé de la montée en gamme sur laquelle qu’il fantasme ! Et puis surtout, ce qu’il oublie de dire, c’est que les pays d’Asie qui sont aujourd’hui leader sur le marché de l’électronique grand public, ont aussi délocalisé la pollution, par exemple celui du raffinage des terres rares, qui polluent avec des métaux lourds l’eau de contrée entière ou émerger significativement aussi de nombreux cancers. Ces pays ont sacrifiés leur environnement pour monter au niveau économique des pays occidentaux ! Le classement en mathématiques dont il fait référence ne compare pas des choses comparables, notamment sont évalués des universités en fonction des innovations et brevets déposés dans des partenariats publique privés très différents de ceux effectué en France, donc défacto, nos universités sont discalifées !!

Donc en bref, ce monsieur délire de sa peur du déclassement, sans doute veut-il retrouver la grandeur d’une France hyper coloniale, un nostalgique qui n’a pas vu ou su que la croissance a des limites. Mais nous voyons bien la limite de son raisonnement,une vielle école, qui continue a faire totalement l’impasse sur un principes de réalité, dans un véritable déni de la fin des ressources, qui n’imagine pas les conséquences fondamentales du réchauffement climatique et n’ose même pas envisager le Risque d’Éffondrement de la Civilisation Industriel et Technologique (#RÉCIT) . Aveuglée dans sa suffisance, cette école qui voue un culte quasi religieux au mythe de la croissance, et des progrès techniques, pense que la science a la technologie salvatrice, et ne peut que réussir sans jamais périr… Alors que justement la science, la vraie ( pas l’économique qui s’est inventée un Nobel pour se légitimiter), la pure, la dure, elle n’arrête pas de tirer la sonnette d’alarme, et le monde attend un Miracle qui ne viendras pas : Navrant.

Laisser un commentaire